Témoignage : comment nos aides-ménagères se sentent-elles à La Buanderie ?

bien-être dans les titres-services

Témoignage : comment nos aides-ménagères se sentent-elles à La Buanderie ?

À La Buanderie, nous plaçons l’humain au centre de nos préoccupations. Cela fait partie de notre projet d’entreprise puisque nous sommes un société à finalité sociale. Nous avons voulu donner la parole à l’une de nos aide-ménagères, récemment engagée, afin qu’elle témoigne de son expérience du milieu et de sa première impression sur notre structure.


 

V**** (qui a souhaité rester anonyme) est donc nouvelle aide-ménagère à La Buanderie et elle souhaite témoigner du bien-être et de la considération rencontrée à La Buanderie. Nous lui laissons la parole…

« Je voudrais mettre en avant le coté chaleureux de l’accueil reçu à La Buanderie dès le premier entretien, que se soit avec la gestionnaire lors de la signature du contrat, tout comme l’entretien avec l’accompagnatrice sociale.

J’ai travaillé plusieurs années pour une autre société de titres-services et je ne peux que constater qu’à La Buanderie les choses sont bien différentes !

La première constatation est que le personnel encadrant est beaucoup plus accessible et l’ambiance est plus familiale malgré le nombreux personnel. Ici, chacun a un rôle bien défini et cela me change car chez mon précédent employeur, tout le monde se mêlait de tout sans prendre la responsabilité de ce qui devait être fait ou non. Il y avait une vraie barrière entre les A-M et le personnel du bureau.

Je suis ravie d’entendre aussi que chaque année a lieu un souper du personnel, qu’il y a un cadeau de fin d’année, un autre pour la journée du nettoyage, plus d’autres petites attentions tout au long de l’année.

Ce qui est encore plus interpellant, c’est que je n’ai jamais eu de formation annuelle alors qu’à La Buanderie c’est le cas !

Le bien-être et la sécurité semble être réellement au centre de leurs préoccupationsUn exemple vraiment parlant concernant mon ancien employeur : je n’ai eu qu’une seule paire de chaussures de sécurité (qui avait été portée par quelqu’un d’autre auparavant) en 7 années de service : une honte ! À La Buanderie, les chaussures, le polar, le tablier et les gants c’est génial.

Concernant la feuille de route, elle n’était pas hebdomadaire comme à La Buanderie mais était mensuelle. Ce qui était déplaisant, c’est que cette feuille comportait systématiquement une remarque négative. Jamais rien de positif ni d’encourageant. Il suffisait qu’une aide-ménagère fasse quelque chose de travers pour que tout le monde soit réprimandé.

Lorsqu’un client était absent, nous devions d’office nous mettre en congé sans solde. Pour les congés annuels, ils devaient être rentré dès janvier. Une partie était imposée, comme les récupérations des jours fériés mais aussi pour la fin d’année, il était interdit de prendre congé entre noël et nouvel an ! À La Buanderie, les choses sont bien différentes.

 Je vais devoir m’habituer à tous ces changements et je m’en réjouis ! »


Nous tenons à remercier V**** de son témoignage. Il est important pour nous de savoir que nous sommes en phase avec nos objectifs humains et que notre personnel se sent bien chez nous !

No Comments

Post A Comment